Busy. Please wait.
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
We do not share your email address with others. It is only used to allow you to reset your password. For details read our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.
Don't know
Know
remaining cards
Save
0:01
To flip the current card, click it or press the Spacebar key.  To move the current card to one of the three colored boxes, click on the box.  You may also press the UP ARROW key to move the card to the "Know" box, the DOWN ARROW key to move the card to the "Don't know" box, or the RIGHT ARROW key to move the card to the Remaining box.  You may also click on the card displayed in any of the three boxes to bring that card back to the center.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards
share
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

NEURO Cours 9 2016

Cours 9 : Langage

QuestionAnswer
La découverte de neurones miroirs a eu des répercussions importantes pour l’étude de la parole et du langage. Elle a fourni un mécanisme explicatif aux théories motrices de la parole qui postulaient lien entre perception et production la parole. Vrai.
Le contrôle moteur de la parole comprend trois étapes : Respiration, Phonation et Articulation Faux. Il y a 6 composantes de la production de la parole : résonance, articulation, phonation, respiration, gestes manuels et expressions faciales.
Le contrôle du langage par le cerveau est caractérisé par sa modularité et son isolement des autres fonctions cognitives et sensorimotrice Faux. Le contrôle de la parole requiert précision et rapidité. Un très grand nombre de structures anatomiques sont impliquées. Il dépend de la synchronisation de nombreux systèmes sensorimoteurs, des systèmes cognitifs et exécutifs.
Dans l'effet McGurk, un son complètement différent, imprévisible, est perçu reflétant la confusion du système nerveux face à une information sensorielle conflictuelle. Faux, selon l'effet McGurk, voir quelqu'un prononcer la syllabe /ga/ alors qu'on entend la syllabe /ba/ provoque l'illusion perceptuelle /da/. (plus d'info dans le doc Q2A)
Les messages transmis par la voix sont perçus et traités par le système nerveux central. La perception de la parole est discrète alors que la parole est un flot continu. Vrai.
Le contrôle du langage par le cerveau est caractérisé par : La participation des boucles de contrôle motrices impliquant les noyaux gris centraux, le cervelet, le thalamus et le cortex dans le contrôle de la production du langage. Vrai.
Le contrôle moteur de la parole comprend trois étapes : Phonation, Articulation, Résonance Faux. Il y a 6 composantes de la production de la parole : résonance, articulation, phonation, respiration, gestes manuels et expressions faciales.
Nommée d’après le chirurgien Paul Broca, l’aire de Broca est une aire importante pour le contrôle des fonctions langagières. Des études récentes montrent que les troubles moteurs de l’articulation (apraxie) sont liés à des lésions de l’aire de Broca. Faux. Réductions importantes au niveau de l’expression du langage, alors que leur compréhension est intacte. Ce serait des troubles d’atrophie qui sont liés à des lésions.
Le langage est souvent associé à l’hémisphère gauche. Certaines fonctions langagières (p.ex. la pragmatique) sont principalement localisées dans l’hémisphère droit. Vrai.
La découverte de neurones miroirs chez le macaque a eu des répercussions importantes pour l’étude de la parole et du langage. L’information articulatoire peut être utilisée pour reconnaître des sons ambigus. Vrai.
Le cortex insulaire est une aire importante pour le langage. Les patients décrits par Paul Broca au 19e siècle avaient des lésions à l’aire de Broca qui s’étendaient jusqu’au cortex insulaire. Vrai.
La parole est généralement produite durant la phase inspiratoire du cycle respiratoire. Faux. Durant la phase d’expiration
Le langage est souvent associé à l’hémisphère gauche. Certaines fonctions langagières, tels que les fonctions sensorimotrices, sont localisées dans les deux hémisphères (représentation bilatérale). Vrai.
La découverte de neurones miroirs chez le macaque a eu des répercussions importantes pour l’étude de la parole et du langage. Cela a confirmé que le cerveau du macaque n’est pas un modèle adéquat pour l’étude du langage. Faux. Le cerveau du macaque est un modèle adéquat pour l’étude du langage
Le contrôle du langage par le cerveau est caractérisé par l’utilisation de mécanismes cognitifs, perceptuels et sensorimoteurs généraux. Vrai.
Lorsque l’on parle, de nombreux signaux de rétroaction sont produits : somatosensoriels, proprioceptifs, auditifs et visuels. Le contrôle moteur de la parole repose sur l’utilisation des rétroactions somatosensorielles, auditives et proprioceptives. Vrai.
Le contrôle moteur de la parole comprend deux étapes : Phonation et Articulation Faux. Il y a 6 composantes de la production de la parole : résonance, articulation, phonation, respiration, gestes manuels et expressions faciales.
La découverte de neurones miroirs chez le macaque a eu des répercussions importantes pour l’étude de la parole et du langage. On a découvert que certaines aires prémotrices sont impliquées durant la perception et la production de la parole. Vrai.
Dans l’effet McGurk, le signal audio est ignoré, et un /ga/ sera perçu démontrant la prépondérance de l’information visuelle dans la perception de la parole. Faux. L’effet McGurk est un phénomène illusoire perceptif qui montre une interférence entre l'audition et la vision lors de la perception de la parole.
Le langage est souvent associé à l’hémisphère gauche. Les troubles du langage et de la parole sont plus souvent associés à des lésions dans l’hémisphère gauche que dans l’hémisphère droit. Vrai.
Le langage est souvent associé à l’hémisphère gauche. Toutes les fonctions langagières sont localisées dans les deux hémisphères, ce qui permet plus de résistance aux dommages cérébraux causés notamment par les AVC. Faux. Aire de Broca et aire de Wernick sont présentes dans l’hémisphère gauche chez environ 90 % des droitiers et 70% des gauchers, le langage étant l’une des fonctions traitées de manière asymétrique dans le cerveau.
Lorsque l’on parle, de nombreux signaux de rétroaction sont produits : somatosensoriels, proprioceptifs, auditifs et visuels. Toutefois, seulement les signaux auditifs et visuels sont traités. Faux. Tous ces signaux sont traités
Le cortex insulaire est une aire importante pour le langage. Le cortex insulaire contribue, avec plusieurs autres aires comme le cortex prémoteur, et moteur supplémentaire, à la planification motrice de la parole. Vrai.
Les messages transmis par la voix sont perçus/traités par le SNC. La perception de la parole repose sur la cap. À reconnaître des sons chez diff. Locuteurs malgré des variations acoustiques importantes (le son /a/ n’est jamais produit de la même façon). Vrai.
Le cortex insulaire est une aire importante pour le langage. Les troubles de l’articulation comme l’aphasie de Wernicke impliquent souvent une lésion du cortex insulaire. Faux. La lésion à l’origine de l’aphasie de Wernicke (ou aphasie sensorielle ou encore aphasie de réception) se situe dans la partie supérieure postérieure du lobe temporal de l’hémisphère dominant, généralement le gauche.
Ainsi nommée d’après le chirurgien Paul Broca, l’aire de Broca est une aire importante pour le contrôle des fonctions langagières. L’aire de Broca est composée de trois parties : operculaire, triangulaire et orbitale. Faux. Elle est formée de l’aire triangulaire et l’aire operculaire.
Ainsi nommée d’après le chirurgien Paul Broca, l’aire de Broca est une aire importante pour le contrôle des fonctions langagières. L’aire de Broca est une aire fonctionnellement hétérogène. Vrai.
Le contrôle du langage par le cerveau est caractérisé par l’utilisation d’un réseau cortical et sous-cortical largement distribué à travers le cerveau. Vrai.
Lorsque l’on parle, de nombreux signaux de rétroaction sont produits : somatosensoriels, proprioceptifs, auditifs et visuels. Les signaux de rétroaction les plus importants pour le contrôle de la parole sont les rétroactions somatosensorielles. Faux. Tous ces systèmes sont importants.
Dans l’effet McGurk, un son mitoyen (/da/) est perçu reflétant l’intégration des signaux audio et visuels. Vrai.
Les inspirations sont plus courtes lors de la production de la parole. Faux. Ainsi, l'étude des propriétés linguistiques du groupe respiratoire et de ses relations avec la durée et l'amplitude des phases d'inspiration informe sur les stratégies d'adaptation du contrôle respiratoire à la production de la parole
Ainsi nommée d’après le chirurgien Paul Broca, l’aire de Broca est une aire importante pour le contrôle des fonctions langagières. L’aire de Broca est une aire motrice agranulaire. Faux. C’est une aire motrice granulaire
La parole est généralement produite durant la phase expiratoire du cycle respiratoire. Vrai.
Les messages transmis par la voix sont perçus et traités par le système nerveux central. La perception de la parole repose sur les capacités d’attention soutenue et divisée. Vrai.
Le cycle respiratoire n’est pas modifié de manière importante durant la production de la parole. Faux. Ainsi, l'étude des propriétés linguistiques du groupe respiratoire et de ses relations avec la durée et l'amplitude des phases d'inspiration informe sur les stratégies d'adaptation du contrôle respiratoire à la production de la parole
Le contrôle moteur de la parole comprend quatre étapes : Respiration, Phonation, Articulation et Résonance. Vrai.
Les messages transmis par la voix sont perçus et traités par le système nerveux central. La syllabe est le plus petit élément porteur de sens qui est traité par le système linguistique. Faux. La syllabe est traitée par le cortex promoteur ventral
L'étirement des cordes vocales durant la phonation permet de produire des sons plus aigus. Vrai.
Le cortex insulaire est une aire importante pour le langage. Le cortex insulaire est impliqué dans le contrôle moteur de la parole. Vrai.
Lorsque l’on parle, de nombreux signaux de rétroaction sont produits : somatosensoriels, proprioceptifs, auditifs et visuels. Seulement les signaux de rétroaction auditifs sont utilisés pour contrôler la parole. Faux. Tous ces signaux sont traités