Busy. Please wait.
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
We do not share your email address with others. It is only used to allow you to reset your password. For details read our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.
Don't know
Know
remaining cards
Save
0:01
To flip the current card, click it or press the Spacebar key.  To move the current card to one of the three colored boxes, click on the box.  You may also press the UP ARROW key to move the card to the "Know" box, the DOWN ARROW key to move the card to the "Don't know" box, or the RIGHT ARROW key to move the card to the Remaining box.  You may also click on the card displayed in any of the three boxes to bring that card back to the center.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards
share
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

NEURO Cours 8 2016

Cours 8 : AVC

QuestionAnswer
Une hémiplégie affectant le membre inférieur signe une atteinte de l’artère cérébrale postérieure. Faux. Elle serait un signe d’une atteinte de l’artère cérébrale antérieure.
L’anosognosie survient habituellement suite à une atteinte frontale. Faux. Elle survient lors d’un AVC sylvien de l’hémisphère droit.
L’artère cérébrale antérieure est le plus souvent touchée de façon isolée. Faux. Un AVC touchant cette artère de façon isolée est rare. Elle est parfois atteinte de façon bilatérale
L’œdème cérébral se résorbe au cours de la deuxième semaine post-AVC. Vrai. Apparaît en environ 24h, maximal au 4e jour, puis régresse au cours de la 2e semaine.
Un AVC subarachnoïde est nécessairement hémorragique. Vrai. L’autre type d’AVC hémorragique est intracérébral. L’hémorragie subarachnoïde consiste en une hémorragie à la surface du cerveau, dans la région située entre le cerveau et la boîte crânienne.
L’anosognosie est une incapacité à reconnaître comme sien une partie de son corps Faux. C’est une négation des déficits. aNOsognosie
Un AVC embolique est une forme d’AVC ischémique. Vrai. Il y a deux types d’AVC ischémiques. L’AVC thrombotique est du a un caillot sanguin se formant dans une artère menant direct au cerveau. Un AVC embolique se produit quand un caillot se forme ailleurs dans le corps puis qui va au cerveau
La plupart des AVC sont ischémiques Vrai. Dans 83% des cas, un AVC est ischémique.
Une atteinte de l’artère sylvienne affecte les lobes temporaux, frontaux et pariétaux. Vrai. Irrigue les lobes frontaux et la surface latérale des lobes temporaux et pariétaux, incluant les aires motrices et somatosensorielles primaires de la face, la gorge, le bras et la main, ainsi que dans l’hémisphère dominant les aires du langage.
Le polygone de Willis est un système d’anastomose convoyant le sang du cerveau vers le cœur. Faux. Système d‘anastomose artérielle située à la base du cerveau, permettant une compensation si blocage en amont. Constitué des 2 artères carotides internes et des 2 artères vertébrales formant le tronc basilaire.
L’œdème cérébral est maximal au 4e jour post-AVC. Vrai. Apparaît en environ 24h, maximal au 4e jour, puis régresse au cours de la 2e semaine.
Une ICT n’entraîne pas de perte de fonction durable. Vrai. Les symptômes sont semblables à ceux d’un AVC ischémique, mais s’estompent d’eux- mêmes en quelques minutes ou quelques heures. Plusieurs personnes peuvent subir un ICT sans s’en rendre compte. ICT = ischémie cérébrale TRANSITOIRE
Suite à un AVC une personne peut présenter une agnosie des intensités lumineuses. Vrai. Agnosie visuelle.
Une asomatognosie peut survenir suite à une lésion pariétale gauche. Vrai. Les lésions responsables de ce syndrome se trouvent le plus souvent au lobe pariétal et dans l'hémisphère droit (hémisphère non dominant), vers les aires responsables de l'intégration sensorielle.
La prosopagnosie est l’agnosie des visages. Vrai. En effet, la prosopagnosie est un trouble de la reconnaissance des visages.
Un AVC est une perte progressive de la fonction cérébrale. Faux. Un AVC est une perte soudaine de la fonction cérébrale.
Un AVC durant moins de 24h est appelé AVC transitoire. Faux. Un ICT est un épisode de dysfonctionnement cérébral focalisé d’origine ischémique d’installation brusque, régressant en moins de 24h sans séquelles. Un ICT représente un facteur de risque important pour avoir un AVC, mais n’est pas un AVC.
L’asomatognosie survient généralement suite à une lésion préfrontale droite. Faux. Elle survient lors d’un AVC sylvien de l’hémisphère droit.
Suite à un AVC une personne peut présenter une agnosie des objets Vrai. En effet, une atteinte de l’artère cérébrale postérieure superficielle entraîne entre autres une agnosie visuelle (trouble de la reconnaissance des objets).
La pénombre est la zone morte au pourtour de la lésion. Faux. La pénombre est un terme utilisé pour décrire le tissu cérébral ischémique, mais toujours viable au pourtour de la lésion.
Une atteinte de l’artère cérébrale antérieure superficielle entraîne une prosopagnosie. Faux. Une atteinte de l’artère cérébrale postérieure superficielle entraîne entre autres une prosopagnosie, ainsi qu’une hémianopsie latérale homonyme, une alexie, une anomie des couleurs et des objets et agnosie visuelle.
Une atteinte de l’artère cérébrale postérieure superficielle entraîne un état confusionnel. Vrai. En effet, un AVC unilatéral de l’artère cérébrale postérieure entraîne un état confusionnel Il y a aussi des signes visuels (hémianopsie latérale homonyme, alexie, anomie des couleurs et des objets, agnosie visuelle, prosopagnosie).
L’asomatognosie survient habituellement comme une composante du syndrome d’Anton-Babinski. Vrai. Dans le syndrome d’Anton-Babinski, il y a généralement une anosognosie (négation des déficits) et une hémiasomatognosie (refus d’admettre comme sien l’hémicorps paralysé).
Un AVC ischémique est caractérisé par une rupture d’un vaisseau sanguin à l’intérieur du cerveau Faux. C’est un AVC hémorragique.
Une atteinte de l’artère cérébrale postérieure superficielle entraîne une hémianopsie latérale homonyme. Vrai. Une atteinte de l’artère cérébrale postérieure superficielle entraîne entre autres une prosopagnosie, ainsi qu’une hémianopsie latérale homonyme, une alexie, une anomie des couleurs et des objets et agnosie visuelle.
L’athérosclérose est un durcissement des artères augmentant leur diamètre Faux. L’athérosclérose est le rétrécissement des artères par l’accumulation de plaque (dépôts adipeux, calcium et tissus cicatriciels).
L’asomatognosie est une incapacité à reconnaitre un déficit majeur (ex. : cécité, hémiplégie) Faux. C’est le refus d’admettre comme sien l’hémicorps paralysé.
Suite à un AVC une personne peut présenter une agnosie des couleurs Faux. Elle peut présenter une anomie des couleurs malgré une perception normale.
La résorption de l’œdème cérébral est responsable d’une certaine récupération Vrai. La résorption (après 2 semaines) sera responsable d’une certaine récupération spontanée.
Les AVC lacunaires produisent des lésions très spécifiques Vrai. Vrai, car ils touchent spécifiquement les artères lenticulo-striées.