Save
Busy. Please wait.
Log in using Clever
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
Sign up using Clever
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
Your email address is only used to allow you to reset your password. See our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.
focusNode
Didn't know it?
click below
 
Knew it?
click below
Don't know
Remaining cards (0)
Know
0:00
share
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

Délinquance sexuelle

Chapitre 1 : Modèle juridique/féministe

QuestionAnswer
Modèle juridique/féministe (1970-80) Changement drastique de la construction de la délinquance sexuelle. Quelles sont les différences entre les deux modèles ? Modèle médical -Problème du domaine psychiatrique -Cas isolé, pathologiques, santé mentale Modèle juridique -Problème de nature sociologique et domestique -Commune et répandue à l'ens. de la population
Modèle juridique/féministe (1970-80) Comment le viol est-t-il désormais perçu? Il est perçu comme étant un désaccord entre 2 adultes. : Je croyais qu'elle était consente. Il ment. C'est un malentendu. .... etc.
Modèle juridique/féministe (1970-80) Dans l'enquête policière, le procès, les preuves... sur qui ou quoi acccorde-t-on une importance ? Sur la réputation ( habillement, emploi, habitudes de vie) et sur la crédibilité de la victime. Sur la victime et les conséquences néfastes des crimes sexuels.
Modèle juridique/féministe (1970-80) Qui faut-on blâmer et pour quelles raisons ? Ce qui facilite les viols et les agressions sexuelles... 1.L'agresseur plutôt que sa pathologie. 2.La société qui facilite DS : - Certains comp. : pas criminels sur le plan légal. -Peines : pas assez sévères. - Société patriarcale entretient : mythes et fausses croyances sur femmes et leur sexualité.
Modèle juridique/féministe (1970-80) Qu'est-ce que ce modèle prône et met à l'avant plan? Il prône une approche stricte et punitive. Il met en avant plan le stystème de justice et le système pénal.
Modèle juridique/féministe (1970-80) L'image du déliquant sexuel change.. Qui est-il ? -Mr tlm -Personnalité connue du public -Individu rationnel -Crime sexuels répandus et domestiques -Pas pathologie ni troubles mentaux graves -Utilise sex pour contrôler/dominer femmes et enfants -H=agressuer, F=victime
Modèle juridique/féministe (1970-80) L'image de la victime change également... *S'attaque aux stéréotypes de la femme qui... -mérite d'ê violée -désire secrètement ê violée -responsable de son propre viol -cherche l'attention
Modèle juridique/féministe (1970-80) Plusieurs changements sont apportés dans le Code Criminel dans les années 1980. Quels sont-ils ? Partie 1 -Abandonne le terme de viol : Agressions sexuelle -AS = crimes violoent et pas crimes sexuels -Élimine l'immunité des conjoints/maris ( AS) -Élimine l'idée H=agresseurs et F=victimes -Pénétration au concept de viol est aboli.
Modèle juridique/féministe (1970-80) Plusieurs changements sont apportés dans le Code Criminel dans les années 1980. Quels sont-ils ? Partie 2 BREF -Plus de comportements sont reconnus comme étant des crimes sexuels. - On augmente la durée des peines : on veut créer un effet dissuasif.
Modèle juridique/féministe (1970-80) Suite aux changements apportés, quels sont les résultats obtenus ? -Pas moins de crimes, mais PLUS de crimes et d'agressions sexuelles. - Augementation de la criminalité Les chercheurs ont tenté de mesurer l'impact des lois.. mais rejètent l'hypothèse que les changements aient fait augmenter la criminalité.
Malgré le fait que la criminalité ait augmenté, les agressions sexuelles ne représentent que 1 % de la criminalité. Pourquoi? Les féministes expliquent ceci par le fait que les victimes: -peur d'ê victime à nouveau, de pas ê prise au sérieux -rapportent pas leur victimisation -nient leur victimisation -croyance:pas assez de preuves et que le justice aggrave les choses.
Des mesures sont implantées afin de favoriser le dévoilement et l'expérience de la victime avec le système judiciare. On a besoin de différentes données afin de mesuer la réelle ampleur de la victimisation. CALACS Loi C-15.. - Victimisation plus importante que ce que les données officielles montrent.
Que dis Susan Brownmiller ? et qui tente de vérifier ses affirmations ? - TOUS les hommes sont des agresseurs sexuels potentiel. -TOUS les hommes participent à une conspiration visant à maintenir les femmes dans une position/rang inférieur -Neil Malamuth : Est-ce tous les hommes qui désirent commettre un viol? voir note p.8
Étude de Neilmalamuth : Si vous étiez assuré de ne subir aucune conséquence, dans quelle propension passeriez-vous à l'ate ? 25 % des hommes interrogés ne disent pas un -non catégorique-. 6% disent avoir de fortes chances de le faire.
Étude épidémiologique de Bonnie Fisher 4000 femmes collège/Université -90% connaissent leur agresseur. -Majorité des délits sont fait hors campus. -Moins de 5% des viols rapportés à la police.
Created by: justine.duchesne
 

 



Voices

Use these flashcards to help memorize information. Look at the large card and try to recall what is on the other side. Then click the card to flip it. If you knew the answer, click the green Know box. Otherwise, click the red Don't know box.

When you've placed seven or more cards in the Don't know box, click "retry" to try those cards again.

If you've accidentally put the card in the wrong box, just click on the card to take it out of the box.

You can also use your keyboard to move the cards as follows:

If you are logged in to your account, this website will remember which cards you know and don't know so that they are in the same box the next time you log in.

When you need a break, try one of the other activities listed below the flashcards like Matching, Snowman, or Hungry Bug. Although it may feel like you're playing a game, your brain is still making more connections with the information to help you out.

To see how well you know the information, try the Quiz or Test activity.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards