Busy. Please wait.
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
We do not share your email address with others. It is only used to allow you to reset your password. For details read our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.
Don't know
Know
remaining cards
Save
0:01
To flip the current card, click it or press the Spacebar key.  To move the current card to one of the three colored boxes, click on the box.  You may also press the UP ARROW key to move the card to the "Know" box, the DOWN ARROW key to move the card to the "Don't know" box, or the RIGHT ARROW key to move the card to the Remaining box.  You may also click on the card displayed in any of the three boxes to bring that card back to the center.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

Stack #1085164

Processus cognitif examen 2 cours 6

QuestionAnswer
À quelle module de la mémoire je parle si je parle du passé, d’un module n’ayant aucune limite connue, ayant un entreposage permanent de connaissances, de concepts, de mots ou d’événements? MLT
Quels sont les 3 types de mémoire à long terme du modèle de Tulving? 1-Mémoire sémantique 2-Mémoire épisodique 3-Mémoire procédurale
Qu’est-ce que la mémoire sémantique? Mémoire qui entrepose les connaissances comme le langage
Qu’est-ce qu’entrepose la mémoire épisodique? Les souvenirs et les informations contextualisées
Qu’est-ce qu’entrepose la mémoire procédurale? Habiletés motrices comme le vélo
Quel type de mémoire de la MLT est le moins résistant à l’oublie? Mémoire épisodique
Sur quoi s’appuie la distinction entre la MCT et la MLT? (2) 1-Les propriétés sont différentes 2-L’effet de primauté et de récence
Quelle tâche a été utilisée pour dissocier la MCT de la MLT? Le rappel libre
L’effet de récence est lié à quel type de mémoire? MCT
L’effet de primauté est associé à quel type de mémoire? MLT
En quoi consiste l’étude de Glanzer et Cunitz et qu’est-ce qu’elle étudie? C’est une tâche de rappel libre durant laquelle le temps entre la présentation de l’item et le rappel est occupé par un calcul mental. Elle étudie l’effet de récence.
Quels sont les résultats de l’étude de Glanzer et Cunitz? La diminution de l’effet de récence est liée avec l’augmentation du délai et l’absence d’autorépétition. Les traces en MCT s’efface.
L’étude de Glanzer et Cunitz appuie quelle idée? Qu’il existe bel et bien un lien entre l’effet de récence et la MCT
Comment est testé l’effet de primauté? On manipule les mots utilisés en rappel libres en utilisant des mots plus rares.
Quels sont les résultats de l’étude de la primauté? Puisque la fréquence des mots (le fait qu’ils soient rares ou non) est associée aux connaissances stockées en MLT, lorsque des mots rares sont utilisés, l’effet de primauté est considérablement diminué.
Qu’est-ce qu’appuis l’étude sur l’effet de primauté? Que celui-ci est lié avec la MLT
En quoi consiste l’étude de Rondus? C’est une tâche de rappel libre durant laquelle le sujet doit faire de l’autorépétition. C’est la quantité d’autorépétition qui est mesurée.
Quels sont les résultats de Rondus? 1-L’effet de primauté est associé avec le nombre de répétition, donc transfert de l’info en MLT 2-L’effet de récence est indépendant du nombre de répétition, les derniers items sont toujours actifs dans la MCT
De quel effet est-ce que je parle? Je suis lié à la récupération en MLT, j’utilise l’autorépétition pour le transfert de la MCT à la MLT et les connaissances de la MLT m’affectent. L’effet de primauté
De quel effet est-ce que je parle? Je suis lié à la récupération de la MCT et je suis abolie lorsque l’information ne peut être rappelée immédiatement ou maintenue active en MCT. Effet de récence
Est-ce que l’effet de récence est observé seulement en MCT? Non, aussi en MLT comme rappeler les 20 derniers présidents des US et les plus récents sont plus facilement rappelés.
À quoi pourrait être liées les caractéristiques de l’information à la place de l’endroit où elle est entreposée? (MCT et MLT) Elles pourraient être liées au type de traitement qui est utilisé (autorépétition ou élaboration), ce qui fait qu’il n’y aurait plus de distinction entre la MCT et la MLT.
Qu’est-ce que l’encodage? Processus qui transforme un événement ou un fait en trace mnésique.
Tout apprentissage est fait à partir de quoi? D’un événement ou d’une stimulation
Puisque tout apprentissage provient d’un événement ou d’une stimulation, l’encodage serait fondamentalement __________. Épisodique
Donc qu’est-ce qui influence l’encodage? Son contexte dans lequel l'information est présentée.
Qu’est-ce que la tâche d’orientation? C’est une tâche durant laquelle la personne doit manipulée de l’information, mais qui ne sait pas qu’elle doit la mémoriser.
Expliquez l’étude de Hypes et Jenkins avec la tâche d’orientation. Il y a une première phase qui utilise la tâche d’orientation sous 3 formes : structurale (identifier lettre E), sémantique (juger la qualité plaisante des mots) et mémorisation intentionnelle. La 2e phase est une phase de rappel libre des mots présentés.
Quels sont les résultats de l’étude de Hyde et Jenkins? 1-L’intention n’est pas essentielle pour la mémorisation, mais elle est importante 2-Le type de traitement est plus important pour le rappel (tx en surface=pas bcp de rappel)
Nommez en ordre croissant les niveaux de traitement selon leur profondeur qui occasionnent un meilleur rappel. Structural-Phonétique-Sémantique
De quoi dépend entre autre le maintien en mémoire d’une info? De la richesse de la trace mnésique.
Décrivez l’étude de Craik et Tulving. Tâche d’orientation qui évalue les 3 niveaux de traitement comme l’expérience faites en classe. Les sujets doivent rappeler à la fin tous les mots qu’ils ont vus durant l’expérience.
Quels sont les résultats de Craik et Tulving? 1-Augmentation de la proportion de réponses correctes avec la profondeur de l’analyse 2-Il y aurait un lien entre le temps de traitement et la mémorisation (-)
Craik et Tulving refont une étude afin de savoir si le temps de traitement est réellement un facteur, quelle est la conclusion? Non, le temps de traitement n’explique pas la performance supérieure observée dans la condition sémantique.
La 2e étude de Craik et Tulving sur le temps de traitement appuie-t-elle les niveaux de traitement? Oui, puisque c’est le type de traitement et non le temps de traitement qui influence la mémorisation.
Décrivez plus précisément les 3 niveaux de traitement. 1-Tx structural : Analyse des caractéristiques perceptives 2-Tx phonétique : Analyse de la phonologie 3-Tx sémantique : Analyse du sens
Est-ce que le niveau de traitement détermine la richesse et la persistance de la trace? Oui, plus elle est riche et plus elle sera facile à rappeler
Qu’est-ce qui influence le niveau de traitement qui sera utilisé? 1-Le type d’information traitée 2-Le temps alloué pour le traitement 3-L’intention
Pourquoi le traitement sémantique permet de mieux rappeler l’information? Car le tx sémantique augmente l’élaboration (richesse) de la trace mnésique.
En quoi consiste l’élaboration de la trace? Établir des liens entre la nouvelle information et l’information déjà en MLT et ce en reliant la nouvelle info à nos connaissances et son contexte.
Expliquez plus en détail ce qu’est l’élaboration de l’information. C’est le fait de faire des liens et associations avec ce qui est déjà en MLT et d’ajouter le plus possible d’info sur le contexte associé à l’item toujours en lien avec l’info déjà en MLT.
Pourquoi lors de l’analyse de la structure, le niveau d’élaboration n’est pas élevé? Car il n’y a pas vraiment de contexte lors de l’apprentissage
Pourquoi lors de l’analyse phonétique, l’encodage est un peu plus élaboré? Car il y a une analyse plus profonde, mais il n’y a pas souvent un contexte élaborer entre les 2 mots analysés pour la rime, alors l’élaboration reste peu développée, car il y a un lien plutôt faible en MLT.
Pourquoi l’analyse sémantique est le traitement le plus élaboré? Car il y a plusieurs liens de créés avec l’info déjà en MLT
Quelles sont les 3 dimensions du contexte qui influence le plus l’élaboration de la trace? 1-Compatibilité 2-Complexité 3-Précision
Décrivez l’étude de Craik et Tulving sur la compatibilité entre l’item et le contexte. Des mots sont présentés et le sujet doit dire si le mot est compatible avec le contexte ou non.
Quels sont les résultats de l’étude de Craik et Tulving sur la compatibilité? 1-Lorsque le sujet dit oui à un mot, celui-ci lie le mot à un contexte compatible avec le mot. Il y a donc une plus forte élaboration. Suite...
2-Lorsque le sujet répond non à un mot, il n’y a pas d’association formée avec le contexte donc l’élaboration est moins élevée. bien
Suite à l’étude sur la compatibilité, est-ce que le traitement sémantique est suffisant pour créée des lien en MLT et faire une bonne élaboration? Non, il faut que l’item soit lié à un contexte (mémorisation meilleure)
Suite aux recherches de Craik et Tulving sur la complexité, quels sont les résultats? 1-La complexité améliore le rappel 2-Cette amélioration liée à la complexité est possible seulement lorsqu’il y a possibilité d’élaboration («oui»)
Suite aux recherches sur la précision de l’information de Stein et Bransford, quels sont les résultats? 1-78% de réponse correctes avec le groupe précis et 22% avec le groupe imprécis 2-Pour avoir une bonne élaboration, on doit clarifier le sens ou la pertinence de l’item
Donc la richesse de la trace dépend de la compatibilité et de la complexité du contexte, mais aussi de la __________ du contexte. Pertinence
Que permet l’élaboration distinctive au niveau de la trace mnésique? Elle permet de distinguer cette trace vis-à-vis des autres traces.
Pourquoi est-ce que cette trace est-elle distinguée vis-à-vis des autres? Le contexte encodé avec cette trace lui est spécifique
Vrai ou Faux? L’élaboration de la trace diminue la confusion entre les items à mémoriser? Vrai
Qu’est-ce qui fait qu’un item sera plus distingué des autres items, qu’est-ce qui aide à le différencier plus facilement? Qu’il y ait plus d’élaboration en lien avec cet item
Quels sont les 3 types de traitement qu’utilise Winograd lors de son étude sur la reconnaissance des visages? 1-Distinctif 2-Sémantique 3-Structural
Quels sont les résultats suite à l’étude de Winograd? Le taux de reconnaissance des visages est supérieur dans les conditions sémantique et distinctive.
Pourquoi est-ce les conditions sémantique et distinctive qui facilitent la reconnaissance des visages? Car ils permettent l’élaboration d’une trace plus riche et plus profonde qui se distingue des autres traces (visages) encodés en mémoire.
Est-ce que l’élaboration distinctive et le traitement sémantique sont souvent reliés? Oui
Qu’est-ce que l’encodage relationnel? C’est un type d’encodage qui regroupe un ensemble d’items sous une même catégorie ou par un/des liens communs.
Quelles sont les 3 conditions que Bower évalue lors de son étude sur l’élaboration relationnelle? 1-Structure conceptuelle (relationnelle) 2-Structure associative (Perceptif) 3-Liste aléatoire
Quels sont les résultats de Bower sur l’étude de l’élaboration relationnelle? Que la structure améliore nettement le rappel, car elle permet de faire une élaboration relationnelle.
Comment fonctionne l’élaboration relationnelle? Elle crée des liens sémantiques entre les items à mémoriser et encode les items selon une structure déjà en MLT (conceptuelle/relationnelle).
Sachant maintenant comment fonctionne l’élaboration relationnelle, pourquoi celle-ci améliore-t-elle le rappel? Car il y a une activation du système sémantique lors de la mémorisation, la structure est emmagasinée en même temps que les items et il y a des liens avec du matériel déjà en MLT.
De quel encodage s’agit-il si je parle d’un regroupement de traces isolées selon leur relation et de création de lien en MLT? Encodage relationnel
De quel encodage s’agit-il si je parle de la création d’une trace distincte? Encodage distinctif
Suite à l’étude de Einstein et Hunt sur le rappel et la reconnaissance, quels sont les résultats en lien avec le rappel? L’encodage distinctif et relationnel sont aussi efficace l’un que l’autre, mais la combinaison des 2 est meilleure.
Suite à l’étude de Einstein et Hunt sur le rappel et la reconnaissance, quels sont les résultats en lien avec la reconnaissance? L’encodage distinctif est supérieur au relationnel, mais la combinaison des 2 est meilleure que l’encodage distinctif.
Pourquoi l’encodage distinctif est meilleur que l’encodage relationnel pour la reconnaissance? Car il sert à ne pas confondre.
Décrivez les 2 types d’autorépétition. 1-Type 1 : Autorépétition qui sert au maintien de l’information en MCT afin qu’elle soit manipulée. L’autorépétition de type 1 ne fait pas d’élaboration. (Autorépétition de maintien) Suite....
2-Type 2 : Autorépétition qui sert exige le recours à l’élaboration afin de créer une trace mnésique riche et durable en mémoire. (Autorépétition élaboratrice). Bitches like good answers
Quels sont les 2 types d’autorépétition de type 2? 1-Distinctive 2-Relationnelle
Est-ce que lors d’une tâche de rappel, l’autorépétition de type 2 améliore la performance? Fuck yeah!!!
Qu’est-ce qui est manipulé dans la recherche de Craik et Watkins sur l’autorépétition de maintien? La quantité d’autorépétition grâce au nombre de distracteurs.
Est-ce que le nombre de distracteurs influence le rappel? Non
Qu’est-ce que l’on peut interpréter de ce résultat? L’autorépétition de maintien n’est pas un bon prédicateur du rappel
Comment fonctionne l’autorépétition de type 1? Elle fait re-circuler l’information à un niveau de traitement superficiel sans élaborer la trace en mémoire.
Comment fonctionne l’autorépétition de type 2? Elle fait un traitement profond qui permet une élaboration de type distinctif et relationnel.
Suite à l’étude de Rondus au sujet de la fréquence et de l’encodage, est-ce que le nombre d’autorépétition est un prédicateur d’un bon rappel? Non
Toujours selon l’étude de Rondus sur la fréquence, qu’est-ce qui est un prédicateur d’un bon rappel? Le nombre de fois qu’un item est présenté.
Le concept de fréquence est fortement utilisé dans quel domaine et pourquoi? Marketing, car le fait de revoir souvent une publicité fait que nous allons nous en rappeler et que nous allons penser à elle lorsque nous voudrons dépenser dans le domaine dont elle parle.
Created by: 100004617156373