Busy. Please wait.
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
We do not share your email address with others. It is only used to allow you to reset your password. For details read our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.

Remove Ads
Don't know
Know
remaining cards
Save
0:01
To flip the current card, click it or press the Spacebar key.  To move the current card to one of the three colored boxes, click on the box.  You may also press the UP ARROW key to move the card to the "Know" box, the DOWN ARROW key to move the card to the "Don't know" box, or the RIGHT ARROW key to move the card to the Remaining box.  You may also click on the card displayed in any of the three boxes to bring that card back to the center.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards




share
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

Stack #1101564

Psychologie Clinique Examen 2 Cours 7

QuestionAnswer
Qu’est-ce que la médecine psychosomatique? C’est l’ancêtre de la médecine comportementale et de la psychologie de la santé. S’intéresse aux situations où les processus mentaux sont un facteur majeur affectant une condition médicale. (Source psychologique)
Qu’est-ce qu’un trouble somatoforme? C’est un trouble mental qui partage l’apparence d’une maladie physique, mais qui n’a pas de cause physique apparente.
Nommez 3 troubles somatoformes présents dans le DSM-IV. 1-Peur de dysmorphie corporelle 2-L’hypocondrie 3-Trouble de somatisation (Sx physiques ou neurologiques inexpliqués)
Qu’est-ce que la médecine comportementale? C’est un champ interdisciplinaire de la médecine qui vise l’intégration des sciences sociales, du comportement, de la biologie et de la médecine ainsi que l’application de la prévention, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation.
Qu’est-ce que la psychologie de la santé? C’est une branche de la psychologie qui étudie les processus psychologiques et comportementaux de la santé, de la maladie et des soins de santé et Suite...
vise à comprendre comment les facteurs culturels, psychologiques et comportementaux sont impliqués dans la santé et maladie physique. Bien
Les évolutions dans le domaine de la santé sont une des raisons de la présence de la psychologie de la santé. Décrivez cette évolution. Il y a moins d’infections et une meilleure qualité des soins, mais une augmentation de la quantité de maladies chroniques.
En quoi l’augmentation des aspects psychologiques reliés à la santé a favorisé l’essor de la psychologie de la santé? Car cela a permis de prendre conscience de l’importance de la psychologie dans le domaine de la santé par le fait qu’une détresse médicale est présente dans 60% des consultations médicales et qu’il y a une popularisation du modèle biopsychosocial.
Qu’est-ce que l’OMS a fait pour affirmer l’importance de la psychologie de la santé? Elle a définit la santé comme étant un état complet de bien-être physique, mental et social.
Quelle autre fait fondamental important qui a contribué à l’essor de la psychologie de la santé? Que la santé ne se résume pas à l’absence de maladie ou d’infirmité.
Quels sont les 3 facteurs en interaction qui conceptualisent la maladie et la santé dans le modèle biopsychosocial? 1-Facteurs biologiques 2-Facteurs environnementaux 3- Facteurs psychologiques (expérience objective, plus liés à l’individu)
Quels sont les 3 buts de la psychologie de la santé? Les psychologues de la santé visent à aider les patients à : 1-S’adapter à la maladie 2-Développer un mode de vie sain 3-Améliorer leur santé
Qu’est-ce qui est essentiel de connaître pour un psychologue de la santé? 1-La maladie 2-Le patient 3-Le contexte (social/familial et système de santé)
Pour bien connaître l’état du patient, qu’est-ce que le psychologue peut faire? Parler au médecin pour s’assurer du diagnostic
Que comprend l’adhérence au traitement? 1-La prise de médication 2-L’activité physique 3-La diète 4-La réadaptation 5-Exercices et devoirs
Expliquez ce qu’est le syndrome d’adaptation général. C’est une théorie qui explique l’évolution du stress commençant par la réaction d’alarme, ensuite la résistance et qui fini par l’épuisement.
Décrivez la réaction d’alarme. C’est la première étape qui veut que la personne se prépare à l’action de combat ou de fuite. C’est à cette étape qu’il a y un début de sécrétion d’hormones et une diminution de l’efficacité du système immunitaire.
Expliquez l’étape de résistance. C’est l’étape où la personne poursuit son effort d’adaptation, mais cette persévérance peut amener des effets nocifs.
Expliquez l’étape de l’épuisement. C’est l’étape finale qui est le résultat d’une résistance trop longue due à un stress continu. Cette étape amène des effets négatifs clairs.
Par quoi sont modulées la réaction et les conséquences face au stress? 1-L’interprétation de la personne 2-Son contexte social 3-Sa réactivité individuelle 4-Les stratégies d’adaptation (plus les stratégies sont bonnes, moins grande sont les chances d’épuisement)
Quelle est la première cause de mortalité dans les pays riches? Les maladies coronariennes (MC) (Maladie liées au cœur)
Qu’est-ce qui peut faire partie du risque de maladies coronariennes? Le manque d’exercice, une mauvaise alimentation et un fort stress psychosocial.
Est-ce que la dépression augmente le risque de MC? Expliquez. Oui, et ce de 64%. La prévalence de la dépression est 3 fois plus élevée suite à un événement cardiaque et elle amène un mauvais pronostic suite à un événement cardiaque.
Est-ce que le trouble panique augmente le risque de MC? Oui, ainsi que le risque de mortalité cardiaque.
Quelles émotions augmentent aussi le risque de développer une MC? La colère et l’hostilité
Nommez des stresseurs psychologiques. 1-Coupe du Monde 2-Tremblement de terre 3-Stress occupationnel (relié au travail) augmente le risque chez les hommes 4-Le stress marital augmente le risque chez la femme 5-Effet cumulatif des stresseurs
Donnez 2 exemples de support social non-favorables. 1-Plus grand risque chez les personnes isolées avec peu de support 2-Les personnes célibataires prennent plus de temps se guérir d’une hospitalisation
Vrai ou faux? Plus le support social est élevé et plus les probabilités de succès de la réadaptation augmente. Vrai
Est-ce qu’un faible statut socio-économique augmente les risques de MC? Oui
Quel est l’effet des interventions psychologiques? 27% moins de mortalité après 2 mois.
À quelle condition voyait-on cette diminution de 27% lors des interventions psychologiques pour les MC? Il faut que l’intervention dure plus de 2 mois après l’apparition de la MC.
Décrivez le modèle multidimensionnel de la douleur? La douleur est essentiellement une expérience subjective influencée par la cognition (interprétation), l’état émotionnel et le contexte. Le sens et l’attention que nous allons donner à la douleur vont déterminer comment nous allons la vivre.
Est-ce que notre perception de la douleur des autres est subjective comme l’expérience de notre propre douleur? Oui
Quelles sont les variables psychologiques qui jouent un rôle important dans la perception de la douleur? L’anxiété, la dépression et l’attention (hypervigilance)
La variance dans l’impact de la douleur sur le fonctionnement d’un individu est attribuable à quoi et à combien de pourcent? Aux croyances sur la douleur à 40%.
Quel est le pourcentage de la variance des réponses affectives à la douleur qui sont affectées par la perception de celle-ci? 30%
La catastrophisation explique quel pourcentage de la variance dans le passage d’une douleur aigue à une douleur chronique? 47%
Qu’est-ce que la thérapie d’acceptation et d’engagement pour la douleur chronique? C’est une thérapie qui met l’emphase sur l’acceptation du vécu au lieu de combattre la maladie ou de la contrôler dans laquelle il y a une exposition et tolérance aux aspects négatifs en agissant en fonction de ses valeurs et ses buts.
Quel est le but de la thérapie d’acceptation et d’engagement pour la douleur chronique? Améliorer le fonctionnement et la qualité de vie de l’individu.
Nommez quelques critères diagnostiques de la fatigue chronique dont celui qui est essentiel. 1- Fatigue persistant depuis au moins 6 mois (Obligatoire) 2-Diminution de la mémoire et de la concentration 3-Maux de gorge 4-Douleur musculaire 5-Sommeil non-réparateur
Nommez quelques critères diagnostiques de la fibromyalgie dont ses 2 obligatoires. 1-Histoire de douleur diffuse chronique depuis au moins 3 mois dans les 4 cadrans (obligatoire) 2-Douleurs à la pression dans 11 des 18 points gâchettes (obligatoire) 3-Trouble du sommeil 4-Fatigue général 5-fatigue musculaire
Quelle est la prévalence de la fibromyalgie? 0,2 à 2,5% des adultes
Est-ce que la personnalité peut être un facteur de risque? Si oui, quel type de personnalité peut augmenter le risque de MC? 1-Perfectionniste
Quels peuvent être les autres caractéristiques de l’individu qui peuvent augmenter le risque de MC? 1-Besoin d’approbation 2-Introversion 3-Psychopathologie
Quelles sont les 3 stratégies d’évaluation possible? 1-Entrevue 2-Questionnaire 3-Auto-observation
Qu’est-ce qui est aussi important de faire comme évaluation au sujet de la maladie afin de connaître son évolution? L’histoire de la maladie actuelle
Quelle est souvent la perception du patient face à sa maladie chronique? Qu’elle est incurable et stable
Nommez et expliquez brièvement les étapes de la TCC pour la fatigue chronique. Session 1 à 3 1-Engager le client dans le traitement 2-Rationnel du traitement 3-Évaluation et auto-observation (humeur, activités et pensées) 4-Entraînement aux habiletés sociales Suite....
Session 4 à 7 (traitement) 1-Identification et remise en question des pensées 2-Planification de l’activation graduée/diminuer l’évitement (gestion du rythme, activités sociales) Suite... 3-Transfert graduel de la responsabilité (le patient prend plus de décision) 4-Hygiène du sommeil (diminuer le temps éveillé au lit) 5-Résolution de problème Suite...
Session 8 à 13 1-Restructuration cognitive 2-Progression dans la gradation des activités 3-Restriction des siestes 4-Développer et respecter un horaire 5-Maintien des acquis Bien
Quels sont les 3 événements historiques avec lesquels débute la connaissance de douleurs thoraciques non-cardiaques? 1-DeCosta qui s’intéresse aux soldats aux prises avec ces douleurs 2-Osler, La pseudo-angine, condition nerveuse (surtout chez les femmes, réveil en panique) Suite...
3-Wood qui remarque que les personnes atteintes de douleurs thoraciques non-cardiaques (DTNC) présentent fréquemment des troubles psychiatriques. bien
Est-ce que les douleurs thoraciques (DT) sont une cause fréquente de consultation dans les urgences? Oui
Quel est le pourcentage de DT d’origine non-cardiaque/inexpliqué? 50 à 80%
30 à 80% des DTNC présentent quels comportements ou caractéristiques? 1-Chronique 2-Ils utilisent les services de santé de manière excessive 3-Éprouvent des problèmes sociaux et occupationnels
Quelle est la principale problématique des DTNC? Il y a peu de traitements disponibles car ces personnes n’ont pas de problèmes physiques graves.
Quelle est leur alternative? Un traitement psychologique des DT
Expliquez le modèle théorique des DTNC. Il y a plusieurs facteurs prédisposant en lien avec l’expérience des maladies et des soins ainsi que des caractéristiques individuelles (réactivité, personnalité) qui entre en interaction avec des facteurs précipitant (Sx physiques et pathologie mineure).
Suite... L’interprétation qui en résulte est une catastrophisation qui amène plusieurs Sx d’ordre physique, psychologiques et d’invalidité. À cela vient s’ajouter des facteurs de maintien. Bien
Nommez quelques facteurs de maintien. 1-l’absence d’explication 2-réaction de l’entourage 3-Effets iatrogéniques 4-Pathologie mineure
Quels sont les objectifs principaux de la TCC pour les DTNC? 1-Offrir une explication alternative, non cardiaque et psychosociale 2-Apprendre au patient à gérer ses DT en utilisant des techniques comportementales 3-Examiner les problèmes qui maintiennent les symptômes
Décrivez la 1ere étape de la TCC pour les DTNC. 1ere étape : Évaluation et formulation psychologique du problème 1-Évaluation -Degré de limitation (loisir, travail, famille etc.) -Évitement -Croyances face aux causes de la DT -Formulation en termes biopsychosociaux Suite...
2-Explication du modèle au patient 3-But principal : engager le patient dans la thérapie Bien
Décrivez l’étape 2 de la TCC pour les DTNC. C’est l’étape du rôle de la respiration -Test l’hyperventilation -Enseignement de la respiration contrôlée pour gérer les Sx
Décrivez l’étape 3 de la TCC pour les DTNC. C’est l’étape du rôle de la tension musculaire -Entraînement à la relaxation -Réévaluation des croyances face à la tension musculaire
Décrivez l’étape 4 de la TCC pour les DTNC. C’est l’étape du rôle des pensées catastrophiques -Identifier les pensées associées aux DT -Apprentissage de techniques de modification de pensées
Décrivez l’étape 5 de la TCC pour les DTNC. C’est l’étape où la personne apprend à gérer l’évitement -Établir une hiérarchie des activités à éviter -Reprise graduelle des activités
Décrivez l’étape 6 de la TCC pour les DTNC. C’est l’étape de la gestion des facteurs de maintien -Identifier les facteurs personnels et du style de vie qui maintiennent les DT -Apprentissage de résolution de problèmes -Remise en question des croyances nuisibles
Quels sont les résultats de l’étude d’efficacité de la TCC pour les DTNC post-test 3 mois? 1-Diminution significative de la fréquence, de la sévérité et augmentation des jours sans DT 2-Diminution de la symptomatologie psychiatrique et somatisation 3-Diminution de l’incapacité sociale, occupationnelle et familiale
Quels sont les résultats de l’étude d’efficacité de la TCC pour les DTNC post-test 6 mois? 1-Maintien des gains 2-Le groupe contrôle rejoint le groupe TCC sur toutes les mesures sauf l’incapacité et la sévérité de DT. 3-44% des participants rapportent une amélioration
Suite aux résultats, quel est un des effets positif du traitement? Le traitement accélère l’amélioration au niveau du fonctionnement, de l’incapacité, de la détresse psychologique et de la DLR.
Quelles sont les limites du Tx de la TCC pour les DTNC? 1-Taux de participation de 40% 2-Faible taille de l’échantillon 3-Quelques différences inter-groupe au niveau de base
Quelles seraient les autres alternatives pour régler les DTNC? 1-Traiter le trouble panique et les attaques de paniques qui sont présents chez 20 à 45% des patients. 2-Traiter les troubles digestifs non diagnostiqués (dysfonctions de tube digestif) 3-Perception anormale de la douleur (hypersensibilité)
Le traitement des grands brulés se divise en 2 phases, quelles sont-elles? Phase aigue et phase subaigüe
Que comprend la phase aigue au niveau de l’accueil de la famille? Des services leurs sont offert comme la résolution de problèmes et gestion du stress afin que la famille soit en forme au moment du réveil de la personne. On tente aussi de faire le pont entre l’équipe médicale et la famille.
Que comprend la phase aigue au niveau de la famille? On leur donne une éducation sur les brûlures, le pronostic et le traitement. On s’assure aussi d’une bonne relation avec le personnel.
Que comprend la phase aigue au niveau du patient? Il y a une évaluation du délirium (hallucination), on explique la situation et il y a un premier contact qui est important.
Que comprend la phase subaigüe au niveau de la famille? Éducation sur quoi dire et quoi faire lorsque la personne se réveil
Que comprend la phase subaigüe au niveau du patient? On l’informe et on l’éduque à propos de sa situation et on fait des évaluations de ses réactions post-traumatiques. Suite...
On fait aussi une gestion de l’hospitalisation (passer le temps et culpabilité) et des symptômes (tolérer et normaliser). On s’assure aussi de l’adhérence au traitement et d’une bonne perception de soi. Bien
Est-ce que dans la phase subaigüe on appuie la famille du patient? Oui
Que comprend la phase subaigüe au niveau de la gestion de la douleur? Relaxation, imagerie (pour distraire), attention à la kinésiophobie (peur et appréhension du mouvement) et s’assurer d’une bonne médication.
Created by: 100004617156373