Busy. Please wait.
or

show password
Forgot Password?

Don't have an account?  Sign up 
or

Username is available taken
show password

why


Make sure to remember your password. If you forget it there is no way for StudyStack to send you a reset link. You would need to create a new account.
We do not share your email address with others. It is only used to allow you to reset your password. For details read our Privacy Policy and Terms of Service.


Already a StudyStack user? Log In

Reset Password
Enter the associated with your account, and we'll email you a link to reset your password.
Don't know
Know
remaining cards
Save
0:01
To flip the current card, click it or press the Spacebar key.  To move the current card to one of the three colored boxes, click on the box.  You may also press the UP ARROW key to move the card to the "Know" box, the DOWN ARROW key to move the card to the "Don't know" box, or the RIGHT ARROW key to move the card to the Remaining box.  You may also click on the card displayed in any of the three boxes to bring that card back to the center.

Pass complete!

"Know" box contains:
Time elapsed:
Retries:
restart all cards
share
Embed Code - If you would like this activity on your web page, copy the script below and paste it into your web page.

  Normal Size     Small Size show me how

Processus Cognitif2

QuestionAnswer
Quel est la mémoire permettant d'exécuter une action déjà pratiqué? Mémoire procédurale
De quelles mémoires est formée la mémoire propositionnelle ou déclarative? Sémantique et épisodique
Quelle est la fonction de la mémoire propositionnelle ou déclarative? Entreposer les connaissances de faits/choses/êtres
L'encodage est issus de quelle mémoire? Mémoire épisodique: souvenirs des événements
Qu'est-ce que l'encodage? Processus qui transforme un événement en trace mnésique
Quels sont les principales différences de la mémoire à court terme vs à long terme? MCT: Capacité limité à peu d'infos +- 7, trace de quelques secondes (2) sans maintien actif, conscience.
La récupération en MCT est associé à quel effet? Récence, les derniers éléments de la liste sont encore présents en MCT
La récupération en MLT est associé à quel effet ? Primauté, on a encodé les premiers éléments de la liste et transposé en MLT
Glanzer & Cunitz (1966) ont présenté des délais de différents durées entre les items et le rappel, quelle est la conclusion? Le délai affecte seulement l'effet de récence
Baddeley et Hitch (1974)Différents types de rappel (libre/indicé/reconnaissance) et charge mnémonique (aucune/modéré/élevé), quelles sont les conclusion? La charge n'affecte pas la récence, seulement la primauté. Plus la charge est élevé plus l'autorépétition est difficile.
Lors de la présentation d'une liste de mots rares, que se produit-il lors du rappel? Puisque les mots connus sont stockés en MLT, lorsque le mot n'est pas connu, l'effet de primauté est réduit.
Quel est le lien entre les caractéristiques de l'information et l'encodage? La durabilité de l'information est lié au type de traitement utilisé lors de l'encodage. + traitement profond, + durable.
Quelles sont les deux types d'autorépétition? Type1: Maintien sans élaboration, garde l'info active en MCT. Type 2: Élaboration de la trace, rend la trace mnésique plus riche.
L'autorépétition de type1 est divisé en 2 types d'élaboration. Lesquels? Élaboration distinctive: Contexte encodé avec l'item lui est propre. - Confusion Élaboration relationnelle: Regroupement items par catégories
Pourquoi le traitement sémantique permet un encodage + durable? La trace devient plus élaboré parce que + de liens sont créés et + d'indices sont disponible pour faciliter la récupération (aide-mémoire durant rappel)
Quels sont les facteurs influençant l'élaboration? 1.Compatibilité avec le contexte avec l'info traité 2.Complexité du contexte. + complexe,+ performance élevé (1 doit être possible) 3. Précision du contexte: Clarifie sens ou pertinance de l'item.
Bower et al (1969) présentation de listes structurés (conceptuelle/associative) et aléatoire. Conclusions? Structure améliore le rappel.
Craik et Watking (1973) Contrôle de la quantité d'autorépétition. Conclusions? L'élaboration distinctive créé une trace distincte. Autorépétition de type1 pas un bon prédicteur de performance.
Qu'est-ce que le principe de Spécificité de l'encodage? La concordance entre l'encodage et la récupération est un facteur important de performance. Dépend du traitement approprié au transfert ainsi que du contexte (enviro/interne)
Morris, Bransford & Franks (1977) Tâche sémantique/phonétique et reconnaissance standard/rimes. Conclusions Le traitement approprié au transfert Sémantique-Standard & Phonétique/Rime permet une meilleure performance.
Qu'est-ce que l'effet de contexte? Étude de Godden et Baddeley (1975) La performance est plus élevé lorsque le contexte lors de la récupération est le même que l'encodage. Contexte enviro aide au rappel
Goodwin et al (1969) Encodage état d'intoxication=meilleur résultat intoxiqué. Conclusions? Le contexte interne a l'encodage et à la récupération est imp pour le rappel
Pourquoi rappel libre< reconnaissance au niveau de la performance? Parce que + les indices de récupération sont liés au contenu, + ils sont efficaces. Dans le cas de la reconnaissance, les indices pointent directement le contenu (indice-copie), plus facile a récupéré l'info.
Qu'est-ce qu'on peut retenir par rapport à la force d'association entre les indices? + L'association sémantique et/ou épisodique en MLT entre l'indice et l'item a récupéré est forte, + l'indice sera utile pour la récupération. En lien avec la spécifité de l'encodage, l'indice épisodique> sémantique.
Quels sont les deux théories sur l'oubli en MLT? Disponibilité: L'info subit un effacement pouvant être dû à l'interférence rétroactive (nouvelle info efface l'ancienne) et proactive (info en MLT empêche encodage info cible). Accessibilité: trace mnésique trop diff à récupérer.
Tulving et Psotka (1971) Vérifier si l'interférence affecte le rappel. Conclusions? L'info est dispo seulement si de bons indices de récupération sont utilisés.
Comment récupère-t-on de souvenirs complexes? On doit reconstruire le souvenir.
Que signifie le terme avancé par Bransford et al. (1972) ? L'info peut être décodé à partir d'infos déjà encodées. On encode d'abord la signification de l’évènement.
Lorsqu'il y a inférence lors d'un test de reconnaissance... + il y a d'énoncés, + il a de faits a vérifier donc + le temps de latence augmente.
Lorsqu'il y a inférence lors d'un test de jugement de plausibilité... + il y a d'énoncés, + la trace sera élaborée, + il sera facile de reconstruire l'évènement, + rapide d'inférer.
Est-il possible de modifier un souvenir? Oui, une partie de l'info peut être récupérée (reproduit) et une autre inférée à partir de ces infos (reconstruit). + infos encodées, + trace riche, + facile à reconstruire.
Loftus, Miller, Burns (1978) scène de voiture. Conclusions? La trace mnésique est constamment transformés par de nouvelles infos. Recodage de la trace initiale.
Qu'est-ce que l'effet de la désinformation? Le souvenir de l'événement original a été influencé par l'info trompeuse reçue après l'événement.
Loftus et Plamer (1974) Utilisation de verbes différents avec la scène de l'accident de voiture. Des verbe +violent modifient le souvenir, les participants se souviennent de vitres cassés.
Qu'est-ce qu'un concept? Représentation mentale abstraite qui catégorise les éléments.
Qu'est-ce qu'une catégorie? Regroupement d'objets représentant le concept
Quelles sont les fonctions des catégories? 1.Identifier objets rapidement 2. Réduit complexité enviro 3. Réduit besoin tjrs apprendre.
Qu'est-ce qu'une catégorie naturelle? Limites imprécises, organisées hiérarchiquement . Certains membres plus typiques que d'autres.
Qu'est-ce que l'effet du niveau de base? Niveau représentation courant c'est-à-dire le niveau privilégier par l'individu. Utilisé couramment dans la langue.
Quel est le lien entre l'expertise et le niveau de base? L'expertise augmente le caractère distinct du niveau subordonné, la catégorisation influencée par l'expérience.
Expliquer le modèle des prototypes. On se forme une 'Moyenne' de la catégorie lors de l'apprentissage puisqu'on reconnait le prototype ensuite. Il est le + facile à classer.
Expliquer le modèle des exemplaires. La représentation d'une catégorie consiste en un nombre d'explaires. Les nouveaux sont comparés aux anciens. S'il correspond, il entre dans la catégorie.
Qu'est-ce qui forment le prototype d'une situation? Les scripts et les schémas. Un script est une séquence structurée d'évènements associés à une situation formant un schéma (caractéristiques relatives à un situation).
Que ce passe-t-il lorsque le mauvais schéma est activé? Moins d'informations est encodé relativement à la situation ce qui empêche de rappeler les infos ou d'en comprendre le sens.
Qu'est-ce que l'effet de frontières? Par l'expérience d'Intraub (1989,1998), lorsqu'on reproduit une photo avec + d'infos que l'originale. La scène visuelle active un schéma + complet.
Dans l'expérience de Ash(1946) désignant une personne Chaleureux vs Froid. On la désigne comme Honnête si Chaleureux. Qu'est-ce que ça prouve? Nous faisons des inférences à partir des schémas (stéréotypes). La catégorisation au plan social peut amener le développement de préjugés.
Quelles sont les 2 théories sur l'organisation sémantique? Le Modèle de Réseau hiérarchique et le modèle de distribution de l'activation.
Created by: lau2o